« Mes Chaussettes Chéries », la box trimestrielle ficelée par une havraise

Les chaussettes et Le Havre. Deux choses absolument fantastiques qui, jusqu’à aujourd’hui, n’avaient pourtant rien à faire dans la même phrase. Alors pourquoi tout à coup causer chiffon dans un article ? Une étudiante havraise lance sa propre box d’abonnement trimestriel de chaussettes 100% françaises. Derrière ce projet, un nom fringuant qui revêtit la passion et l’investissement personnel : « Mes Chaussettes Chéries ». Et sa créatrice, Alice, a choisi Le Havre comme point de départ. On est partis à sa rencontre.


DU TIROIR À CHAUSSETTES À L’AUTO-ENTREPRISE

Alice a 25 ans. Originaire de Paris, elle est tombée amoureuse du Havre dès sa première visite alors qu’elle venait visiter l’Ecole de Management de Normandie pour parachever son master. Pendant ses journées Alice songe à monter son entreprise, mais le matin, comme tout le monde, elle est confrontée à un problème : celui de son tiroir à chaussettes.

Alice,

Explique-nous pourquoi tu t’es lancée dans le commerce du monde oublié des chaussettes.

« Un matin, j’ai ouvert mon tiroir à chaussettes. Et à mon grand désespoir, aucune paire ne me faisait envie pour la journée. Toutes étaient défraîchies et pas forcément de saison. Et si des chaussettes de saison (et de qualité !) pouvaient m’être livrées régulièrement… L’idée de « Mes Chaussettes Chéries » est née !

LH Le Havre Mes Chaussettes Chéries

Alice, créatrice de « Mes Chaussettes Chéries »

Bières, films, CDs… la mode des box est en pleine effervescence. Alice le sait et prends le train en marche. Elle se lance alors le défi de lancer sa campagne de financement sur KissKissBankBank pour concrétiser son projet et venir à bout du désarroi de chacun face à son tiroir. Résultat : le budget est atteint et dépassé à 110%. Après un an à monter son entreprise, trouver des partenaires et créer son site, le grand jour est arrivé : Mes Chaussettes Chéries a ouvert ses commandes le 19 janvier dernier.

Où en sont tes chaussettes chéries aujourd’hui ? 

« Après un an de réflexion, de campagne de crowdfunding et de peaufinage, Mes Chaussettes Chéries ont enfin vu le jour ! Le site est désormais disponible et permet de s’y abonner. Allez y jeter un coup d’œil, il y a des formules pour tous les goûts. »

UNE BOX TRIMESTRIELLE DE QUALITÉ 100% FRANÇAISE

C’est bien connu : le luxe, c’est de ne pas avoir à choisir. Et c’est valable pour les chaussettes de chacun.

Que peut-on trouver dans l’une de tes box ?

« Dans chacune de mes box, on peut y trouver au minimum 2 paires de chaussettes de fabrication française (en fonction des saisons et de l’inspiration), un pochon en coton bio, et un livret expliquant le projet, accompagné d’une petite anecdote et de conseils d’entretien. Dans la box de juin, je peux vous dire que je prépare déjà une petite surprise supplémentaire ! »

Pour le moment, trois formules d’abonnement sont disponibles et destinées à une clientèle féminine :

– L’Exploreuse : 2 box, 6 mois d’abonnement

– La Coquette : 4 box, 1 an d’abonnement

– L’Ennivrée : 8 box, 2 ans d’abonnement

Parle nous maintenant de la qualité de tes chaussettes.

« « Mes Chaussettes Chéries » est un concept 100% fabrication française. Du design à la fabrication des chaussettes, en passant par les illustrations, l’impression et l’emballage, tout provient de notre cher savoir-faire français. Quel plaisir de pouvoir visiter facilement l’usine qui fabrique Mes Chaussettes Chéries. Cela permet une certaine réactivité et de créer un lien de confiance. »

Ainsi, les chaussettes sont produites près de Troyes dans l’Aube, les pochons en région parisienne et les illustrations proviennent d’Annecy en Haute-Savoie.

LE HAVRE POUR SES PREMIERS PAS

Alors que beaucoup d’étudiants et d’auto-entrepreneurs se retrouvent souvent contraints de migrer vers la capitale proche par manque d’opportunités et d’outils au Havre, Alice elle a décidé de faire ses premiers pas d’entrepreneuse ici. Une décision non sans risques mais qui réponds à sa volonté de donner du sens à son projet.

Pourquoi t’être décidée à lancer ton projet au Havre, réputée comme non favorable à l’émergence de start-ups, plutôt qu’à Paris, la ville de tous les possibles ?

« Le Havre est LA ville qui a su faire de mon rêve de créer mon entreprise une réalité. Les Havrais sont assez ouverts d’esprit. Ce qui permet d’échanger et de partager ses idées sans avoir l’impression que l’on va nous les piquer. Au Havre, nous sommes davantage un nom ou un surnom (« la fille des chaussettes » !) qu’un numéro. Et il faut reconnaître que c’est fort agréable ! »

De quels outils as-tu disposé au Havre pour lancer ta propre entreprise ? 

« J’ai intégré le master à l’EM Normandie, ce qui m’a permis d’approfondir mes bases dans les domaines du marketing, commercial et management. Je l’ai effectué en alternance dans le retail (toujours au Havre), j’ai donc pu mettre en pratique sur le terrain. J’ai toujours su que je créerai mon entreprise. Et quand l’Idée avec un grand « i » est née, c’est l’InsIDE, l’incubateur de l’EMN, qui m’a accompagnée et apportée les coachings nécessaires à sa concrétisation. Il m’a aussi permis de rentrer en contact avec la presse et ainsi obtenir un article à la Une d’un journal régional. »

Pour finir, quels sont tes projets pour remplir nos tiroirs ? 

« Mes idées et projets sont nombreux pour « Mes Chaussettes Chéries ». Aujourd’hui c’est une box qui s’adresse uniquement aux femmes, demain les hommes seront aussi chouchoutés. Concernant le contenu des box trimestrielles, je ne peux tout dévoiler, mais soyez sûr(e)s qu’elles seront toutes à thèmes. Et je prévois des petites surprises sympa pour cet été, alors n’attendez plus ! »

Probablement le début d’une success story qui démontre que du Havre à l’aboutissement de son projet, il n’y a qu’un fil.


Site internet : https://www.meschaussettescheries.fr

Page Facebook : https://www.facebook.com/meschaussettescheries/?fref=ts

Twitter : @MCCbox

LH Le Havre Mes Chaussettes Chéries

Et vous, vous en pensez quoi ?