Tous les bons vins mènent à L’Escapade

Dans l’ancienne civilisation latine, le vieil adage bien connu affirmait que tous les chemins menaient à Rome. Une façon que l’Empire Romain avait de rappeler toutes ses brebis égarées vers le berceau religieux de la capitale décadente, là où le vin coulait à flots dans les amphores. Pour les Grecs, c’était Dionysos, le dieu de la vigne, du vin et de ses excès, qui s’accordait nombre de leurs faveurs lors de l’ivresse des orgies arrosées. Aujourd’hui, pour les Havrais, c’est justement non loin du quartier dionysien que se trouve un nouveau temple vinicole, un caviste d’exception où l’or pourpre s’achète sur conseil et peut se consommer les pieds dans l’herbe. Et si cette année tous les chemins semblent enfin mener au Havre, tous les bons vins eux mènent à L’Escapade.


La première fois que l’on a découvert L’Escapade, c’était il y a près d’un an, peu avant son ouverture, en passant devant son enseigne flambant neuve sur le front de mer. Après une rapide inspection de la façade, il fallait se rendre à l’évidence : L’Abri Côtier allait avoir un nouveau voisin, un nouveau caviste venu tenter sa chance parmi cette nouvelle tendance qui est de faire pousser des caves à vins comme des vignes à tous les coins de rue.

L'Escapade Le Havre

Crédit photo : L’Escapade

C‘est alors presque un an plus tard, à la recherche désespérée d’un cadeau de Noël qui sorte de l’ordinaire, que notre chemin d’amateur de vin nous ramena à ce nouveau caviste. Une publication Facebook de L’Escapade proposait des chèques cadeaux pour un cours d’oenologie et une dégustation. La solution était là : qu’offrir de mieux qu’une bouteille de vin ? La connaissance qui va avec sa dégustation. Non seulement le cadeau original était assuré, mais c’était l’occasion d’aller faire un tour chez ce caviste dont la réputation commençait à revenir sur les lèvres avec une certaine longueur en bouche.

Nous voilà une douzaine réunis autour d’une même table avec la même envie : remplir ces cinq verres alignés devant nous, les observer, les sentir et les goûter. Tantôt une robe or pâle ou jaune paille, tantôt une note florale ou minérale. La soirée passe et nous affûtons notre palais et notre odorat, sous les bons conseils d’Esther et Antoine, pour faire la connaissance du domaine choisi. À la conclusion de cette dégustation à l’ambiance détendue, nous étions alors certes enivrés par le Pinot et le Chardonnay, mais pas autant que par ce lieu de convivialité qu’est L’Escapade.

Si l’on peut venir faire un saut en journée et repartir les bras chargés de bouteilles, la boutique se transforme en bar à vin la nuit tombée. Jusqu’à 22 heures, on peut venir déguster un cépage sur les hautes tables avec une indissociable planche de produits de salaison, avant de laisser vagabonder son regard sur les innombrables bouteilles qui ornent les étagères en bois. Mais tout l’intérêt du lieu se dévoile lorsque l’on franchit la porte du fond et que l’on met les pieds dans le jardin. Inséré entre les immeubles, ce coin de verdure avec vue sur mer dévoile ses charmes dans les derniers rayons du soleil. La pergola abrite alors les heureux présents sous un voile d’intimité. Les verres trinquent, les guirlandes s’allument : se dessine le lieu parfait pour faire des rencontres les pieds dans l’herbe.

L'Escapade Le Havre

Crédit photo : L’Escapade

Evidemment, face à un tel succès, on s’est demandé quel était le secret de ces deux commerçants qui ont rapidement su attirer les oenophiles au fond de leur boutique en seulement une année.

Esther,

Pourquoi être revenus au Havre ouvrir votre propre cave ?
 
« Nous sommes revenus au havre car nous sommes originaire de cette ville, et après huit ans de vadrouille dans différentes régions, on voulait revenir aux sources. D’autre part, on savait qu’un projet avec notre détermination de travailler avec des petits producteurs (vignerons, ferme fromagère, ou fromager affineur et artisan de salaison) parlerait à nos amis Normands. On ne l’imaginait nulle par ailleurs, donc autant essayer à notre petite échelle d’être un élément qui pourrai dynamiser notre ville à laquelle nous sommes très attachés. »
 
Alors que les commerces continuent de fermer en ville, dont une cave à Saint Roch, quels atouts font le succès de L’Escapade ?
 
« Avant d’être un commerce, L’Escapade est pour nous un lieu de vie, de rencontres et de partage conçu en toute simplicité. Que ce lieu soit un endroit où l’on coupe tout, où l’on débranche de notre vie à 100 à l’heure et que le vin soit accessible à tous ! Nous avons crée ce lieu comme nous sommes : un lieu épicurien qui aime le partage et la convivialité. Que cela soit pour boire un café à n’importe quel moment, un verre de vin ou acheter du vin, du fromage ou des saucissons de Savoie, le mot d’ordre c’est l’accueil et le partage. Le lieu nous ressemble, nous voulons que les gens se sentent au mieux comme à la maison et dans le respect de tous. Et ça marche !
Nous avons plus que confiance dans nos produits car ça a été une sélection de fourmis. Nous sommes heureux de défendre ces vignerons et fiers que tous nos fournisseurs nous aient fait confiance, même ceux avec qui nous n’avons pas travaillé auparavant. »

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que les ingrédients de la cuvée 2017 sont bien là : un accueil toujours amical, où la considération et l’écoute du client sont placés au centre de la table. Résultat, tout le monde a envie d’y goûter.

L'Escapade Le Havre

Crédit photo : L’Escapade


L’Escapade

34 boulevard Albert 1er

Page Facebook de L’Escapade

Site de L’Escapade

Et vous, vous en pensez quoi ?