Un bon dimanche – par Blondel

Caucriauville – crédit photo : http://matthieusimon.canalblog.com

1974… C’est le printemps. Un dimanche. On aurait pu comme d’hab’ jouer au foot en bas de l’immeuble sur le terrain de sable, faire les buts avec nos manteaux, d’autant que le dimanche, le gardien de la cité n’est pas là. Il ne risque pas, comme souvent, de nous courir après sur son vélo jusque dans les rues d’Aplemont.

On aurait pu mais non. Le dimanche, on va au ciné. De Caucri, on a le choix… Ou on descend à Harfleur par la côte de la « Banane », et on en profite pour faire les cons dans le petit bois, fumer une clope en douce, des mentholes, ça laisse moins d’odeur, ou on descend à Graville, au Normandy par l’escalier roulant. Des fois, on va même à la Mare au Clerc en longeant la forêt de Montgeon. J’ai oublié le nom des cinés… Marny, Kursaal, Le Rex. À pinces, évidemment, on n’a pas encore de mob’ ! Dans le quartier, t’en as qu’en ont une : une 102 ou une Bleue… t’en as même un qu’a une selle bi-place ! Mais pas nous !

Le Havre escalier roulant

L’escalier roulant – crédit photo :http://havrais-dire.over-blog.com

Y a les deux filles de la bande avec nous. Je suis amoureux d’une, je la connais depuis qu’on a 6 ans au moins. On allait à Jehan de Grouchy à l’école, pas du même côté évidemment ! « Tu vas sortir avec ? » me demandent les autres. Je sais pas ce que ça veut dire « sortir avec une fille » J’aimerais bien mais j’ai jamais osé !

J‘ai dans la poche de mon pantalon à pat’ d’eph, pantalon du dimanche, j’ai pas intérêt à me salir, les pièces pour le ciné : 5 francs pour la place et le reste pour un paquet de pop corn. Finalement, on ira au bout de la rue de Paris. Pour 5 balles, t’as deux films : avec des monstres japonais qui foutent les jetons ou des Zorros qu’on sait pas qui c’est avant la fin du film, même qu’on s’en doutait un peu. En tout cas, mieux que celui qu’on regardait le jeudi à la télé quand on était petit. L’hôtesse est passée avec son panier en osier autour du cou, j’ai hésité à prendre un esquimau… On s’est bien marré quand même.

Le Havre le Marny

Le Marny – crédit photo : http://lehavre-archives-durel.blogspot.fr

En rentrant à pinces, on a sonné à quelques portes en se barrant en courant… On est des vrais voyous. C’était un bon dimanche ! Pourtant, ce soir, papa va être de mauvais poil. Pas parce que demain, il est du matin à la CFR, qu’il commence à 4 heures, non, mais parce que le nouveau président, c’est Valéry Giscard d’Estaing. Papa voulait François Mitterrand. « Les gens comprennent rien » qu’il dit à ma mère.

Moi je m’en fous… Ce que je vois, c’est que la chienne des voisins a eu des petits… Ils vont en garder un qu’ils vont appeler Valy. Je sais pas ce qu’on va faire dimanche prochain. Peut-être jouer au foot…

– Blondel

3 réactions sur “Un bon dimanche – par Blondel

  1. Mais oui c’était comme ça ! Avant, hélas… merci pour votre contribution.

  2. Ouiiii le kursaal ou l on avait 2 films avec un vrai entracte !!! Sonner aux portes et se barrer c’était La distraction

    Très bien écrit on s y croirait

Et vous, vous en pensez quoi ?