Portrait #08 : LMK et ses créations hautes en couleurs


LMK Le HavreL
MK est une créatrice havraise qui habille aussi bien nos tenues que nos intérieurs avec ses créations graphiques, décalées et contemporaines. Elle puise son inspiration dans la simplicité des éléments naturels tout comme dans la géométrie de l’environnement urbain. L’originalité de ses créations nous permet de délaisser pour une fois la banalité des magasins franchisés pour donner un nouveau souffle au marché local des créateurs. Entretien avec La Mie Kwet, personnalité haute en couleurs qui a décidé de créer et d’ajouter sa marque dans le monde de la mode havraise.


LMK,

Depuis quand crées-tu des bijoux et comment cette passion s’est-elle développée ?

« Créer est une véritable nécessité pour moi depuis toujours, mais pas forcément que des bijoux, même s’il est vrai qu’actuellement les bijoux sont beaucoup plus représentés dans mes collections. Je suis une véritable amoureuse de la matière et j’aime essayer de la décliner sous différentes formes d’expression. Concernant la proposition au public de mes créations, j’ai mis un coup d’accélérateur il y a environ 3 ans. En effet, je suis devenue maman en 2010 et je n’avais plus beaucoup de temps à consacrer à la création entre mon petit bout et mon boulot… puis j’ai trouvé un emploi à mi-temps en 2013 qui m’a permis de me redonner du temps pour la création, ce qui est vital pour moi ! J’ai créé ma société en février 2015 et je suis passée à temps plein sur mon activité fin mars 2016 ! »

Comment trouves-tu l’inspiration pour créer tes bijoux ? Ta vie au Havre a t-elle un rôle dans ce travail de recherche ?

« Mon inspiration vient de partout, j’ai le défaut ou bien la qualité d’être une curieuse hyper active ! Dans la vie de tous les jours, je peux trouver l’inspiration dans n’importe quoi. Mon regard peut s’accrocher à plein de choses, que ce soit à cause de leur forme, leur couleur, leur matière… Je prends tout le temps des photos de choses que je suis la seule à comprendre (je pense d’ailleurs que les passants doivent me prendre pour une folle à certains moments). J’ai besoin de ces photos, elles ont une histoire pour moi, elles me racontent quelque chose. Ensuite, comme un peu tout le monde, les voyages m’inspirent beaucoup. J’aime les destinations où la nature me paraît gigantesque et où je me sens toute petite, j’adore les paysages accidentés… Lorsque je pars en randonnée pendant des heures, mon cerveau est en ébullition complète, les idées me viennent à la chaîne et des fois ça aide à oublier la douleur !

J’ai beau avoir besoin d’être entourée d’une nature surdimensionnée, j’aime également les couleurs, les lignes et les matières urbaines. J’aime les choses graphiques, simples, épurées, ce sont les lignes qui guident mon travail. Je trouve qu’il y a un équilibre déséquilibré dans mes créations qui sont à l’image de mes pensées ! Pour cet aspect de mon inspiration, LH ne joue pas forcément un rôle essentiel car je peux ressentir ces choses dans n’importe lequel des ensembles urbanisés. Là où LH joue un rôle essentiel c’est pour sa plage et ses galets : il y a une variété de matière que je n’ai jamais retrouvée ailleurs.  Je suis une véritable toquée des « cailloux ». J’utilise d’ailleurs très souvent mes découvertes dans des créations que je garde pour moi. Qui sait… si j’ai le droit je vais peut-être développer une gamme made IN and WITH Le Havre ! »

LMK Le HavreQuels matériaux utilises-tu et comment as-tu appris à les travailler ?

« J’utilise énormément de matières différentes. Je suis autodidacte sur le travail des matières, je me renseigne puis je me lance – ce qui parfois provoque des accidents très intéressants – mais j’aime plus que tout que l’on m’enseigne les choses. Je prends des cours de céramique et je trouve cela passionnant, j’ai soif d’apprendre et j’aimerai tellement aller à la rencontre de divers artistes et artisans pour qu’ils me montrent leur travail…  À bon entendeur, si quelqu’un est ouvert à cette proposition ! Je tisse aussi depuis plusieurs années. Au début cela n’intéressait personne, mais vu l’engouement qui se généralise par rapport au tissage, j’en expose de nouveau de temps en temps. Je voue une véritable passion au tissage, c’est un vrai moment de déconnexion et de détente pour moi ! »

Que penses-tu du commerce au Havre ? Serais-tu prête à y ouvrir une boutique par exemple ?

« Mon avis sur le commerce au Havre est bien évidemment très mitigé. Je pense que beaucoup de commerces ferment car l’offre n’est pas forcément très originale et attractive. Pour ma part j’ai beaucoup de mal à trouver les produits que je recherche au Havre tant en mobilier, décoration qu’en habillement et autres… Il y a beaucoup d’efforts de faits de la part de « privés » qui ouvrent des boutiques uniques, loin des franchises qui ne cessent de se multiplier, en plus si l’idée est bonne ça marche ! En effet, tout le monde n’a pas forcément envie d’avoir la même chose que son voisin ! La concurrence d’Internet est bien évidemment terrible pour les enseignes, c’est une dure bataille. La seule manière de s’en sortir et de proposer une offre originale et inédite dans la ville. Pour ma part, j’aimerai pouvoir acheter plus de matière première sur LH, mais l’offre en matériel créatif est plus que limitée… Concernant les « matières premières », en tant que professionnelle je me rends bien évidemment dans certaines enseignes accessibles uniquement pour les pros qui vendent en gros (essentiellement sur Paris) mais pour faire des tests je suis toujours à la recherche de matière et il n’est vraiment pas facile de trouver du matériel au Havre.

De plus, il y a un énorme engouement autour du «  Do It Yourself », mais encore une fois le peu d’enseigne qui vous propose du matériel n’offre qu’un choix très limité et dès que l’on veut approfondir la chose il faut se tourner vers Internet. Il m’est souvent arrivé de tomber en rupture de matériel créatif vraiment très basique dans la création de bijoux et je n’ai jamais réussi à me dépanner au Havre. Je salue les personnes qui ouvrent des boutiques comme Les trésors de Blandine qui propose une offre différente de tout ce que l’on retrouve dans les magasins franchisés. Je rêverai de pouvoir faire tourner beaucoup plus le commerce local, j’essaye un maximum.

Personnellement je n’envisage pas d’ouvrir une boutique propre à la vente de mes créations car je n’en ai pas les moyens. Par contre je rêve d’un lieu qui regrouperait différents créateurs, chacun pourrait travailler dans son atelier avec un espace commun de vente et d’exposition. Il y aurait également la possibilité de faire des collaborations, de partager du matériel… ce genre d’endroits existe dans de nombreuses villes. Je rêverai de vivre une aventure comme celle-ci au Havre. Je suis sûre que c’est possible ! Un lieu ou un quartier d’artisans…. »

LMK Le HavreDe ce fait, ne serais-tu pas tentée un jour de quitter la vie havraise pour une vie plus parisienne par exemple, afin de satisfaire ce manque et peut-être d’y développer davantage ton activité ?

« Autant j’ai du mal à m’épanouir dans la vie créative par manque de lieu de mutualisation entre créateurs et d’offre de fournitures, mais je ne souhaite pas pour autant partir vivre sur Paris. Il n’y a pas si longtemps c’était mon souhait que de retourner y vivre mais plus maintenant. Je me rends compte que même s’il n’est pas aisé tous les jours dan mon activité de tout le temps courir et attendre après le matériel pour pouvoir travailler, je me dis également que mon activité peut être exercée n’importe où.  Peut-être plus proche de la mer et de la nature… Si je pouvais voir la mer depuis mon atelier ce serait le paroxysme, mais j’ai les pieds sur terre ! »

Quels sont tes projets pour l’année à venir ?

« J’ai tellement d’envie et d’idées… c’est le temps qui me manque cruellement. La création ne représente malheureusement pas l’essentiel de l’activité lorsque l’on gère seule sa marque. Je vais essayer de continuer à proposer des choses qui me ressemblent et essayer de développer un peu plus tout ce qu’il y a à côté du « bijou ». J’aimerai également mettre en place plus d’ateliers de découverte comme pour le tissage. J’ai réalisé 2 sessions au mois de juin dans le magnifique studio Alda Yoga de Céline Douchet et cette expérience a été vraiment géniale ! J’y ai pris beaucoup de plaisir et les participantes également ! Sinon concernant les news de la rentrée, avec la boutique THANKS qui me revend sur Paris, nous avons créé une gamme de bracelets sur les quartiers de Paris et Le Bon Marché nous en a commandé pour son exposition consacrée à Paris. Cela fait tout de même plaisir ! Qui sait, peut-être que les quartiers du Havre pourraient avoir le vent en poupe ?! »

Bonus pour les filles : as-tu des petits conseils à nous donner pour faire resplendir nos bijoux et provoquer le « wahou » de la copine jalouse ou les faveurs de son homme ?

« Enfilez la tenue la plus sobre et simple possible, celle dans laquelle vous vous sentez bien (votre vieux tee-shirt blanc tout usé ou bien votre petite robe noire), enfilez votre collier et tadam : vous êtes unique ! Mais je crois que pour provoquer le wahou chez la copine ou attirer les faveurs de son homme il faut commencer par sourire et être bien dans ses pompes ! »

Merci LMK !


Vous pouvez retrouver les petites merveilles de LMK sur sa boutique en ligne, lors des marchés des créateurs mais aussi au LH Concept Store et à You Are My Sunshine à Étretat.

L.G

La page Facebook de LMK

La boutique en ligne de LMK

LMK Le Havre

Vos réactions sur “Portrait #08 : LMK et ses créations hautes en couleurs

  1. J’en pense que je vais de suite cliquer sur le lien pour aller visiter la boutique de LMK ! Merci pour cet article qui m’a permis de découvrir une créatrice du Havre….

Et vous, vous en pensez quoi ?