Portrait #03 : Brav et la sortie de son nouvel album « Error 404 »

Portrait de BravAprès avoir voyagé à travers le rock de Thomas Schaettel et de son groupe Thelma & The Goodfellas la semaine dernière, on continue notre odyssée musicale havraise avec Brav, en faisant cette fois-ci la part belle au rap. Après un premier album solo signé Sous France, Brav sort cette semaine son nouvel album, Error 404. Nous avons été à sa rencontre, à quelques heures à peine d’un de ses concerts pour découvrir sa vision du Havre. Retour sur l’interview d’un garçon élevé par la musique et proche de son public.


Brav,

Quelles sont tes racines havraises ? 

« Je suis fils d’un père havrais ancien Terre-neuvas et d’une mère bretonne. Je suis une sorte de conflit à moi tout seul… comme le Mont Saint-Michel !
Je suis Né au Havre au début des années 80. L’anecdote la plus drôle sur ma naissance est que l’hôpital Jacques Monod était en travaux, ce qui fait que ma mère m’a mis au monde à Pierre Janet, connu pour être un centre psychiatrique. Je suis l’avant dernier d’une famille de 5 enfants.
J’ai commencé à vouloir écrire des textes vers l’âge de 13 ans quand j’ai vite compris que le foot n’était pas fait pour moi. Je connais DIN Records (son label, NDLR) depuis son origine, les membres fondateurs étant anciennement le premier groupe de rap havrais « Ness & Cité ». Mon frère aîné Proof en faisait lui-même partie. Je suis en gros le petit frère qui souhaitait faire comme le grand, voilà mon origine à la musique. Je connais aussi ses membres de longue date : Medine depuis la Maternelle, Tiers Monde depuis la 6ème et Oumar, que j’ai connu très jeune aussi. Alivor est bien plus jeune mais depuis ses débuts nous étions déjà assez proche. C’est une histoire humaine très naturelle finalement… »

Tu es donc un produit purement havrais. Que t’inspire notre ville, dans laquelle tu as grandi, dans l’écriture de tes textes ?

« Je viens du Havre où la mer fait la manche… LH est partout dans ma musique. Pour avoir la chance d’explorer la France avec nos différents concerts, je me rends compte que cette ville a quelque chose de particulier. Les résidus de Tchernobyl peut-être… ! Nous avons à mes yeux le plus beau coucher de soleil de France, et bien que la zone industrielle soit très choquante à l’entrée du Havre, une fois sur place cette ville est magnifique. La pluie fine et le vent marin, y’a pas a dire ça résonne dans le choix de mes thèmes. Ils paraissent tristes à la première note ou titre, mais finalement on en sort plus positif. Un mal nécessaire en quelque sorte. »

Parle-nous de ton nouvel album, « Error 404 » ?

« ERROR 404 n’est autre que la page blanche qui s’affiche sur nos moteurs de recherche lorsqu’un sujet ou un mot est introuvable. La trame de cet album est très diverse et se porte à plusieurs interprétations de cette référence. La paix aujourd’hui est une Error 404. Quand on regarde le monde actuel, les erreurs commises du passé sont répétées encore et encore. L’amour est une Error 404 quand les hommes sont à la recherche de l’idéal, quitte à négliger les rapports humains. Les erreurs de la vie, les erreurs dans nos choix, les erreurs dans notre façon de consommer, de parler etc. »

En parlant de manque de rapports humains, en quoi consiste tes tournées en appartement ? En as-tu prévu une au Havre ?

« Ma musique bien qu’elle soit identifiée rap n’est pas que cela. Ma vision de la musique va bien au-delà d’un mouvement défini, c’est pourquoi j’aime changer d’aspect musicalement et aussi dans nos concerts. Lors de la sortie de mon premier album « Sous France » en 2015, j’ai eu l’idée de changer la façon de présenter notre musique sur scène en proposant de réaliser notre tournée en appartements, organisée directement par les auditeurs eux-même. Le plus surprenant c’est la dimension humaine qui se dégage de cette démarche. Des gens de milieu, d’origine, d’opinion différentes s’organisent autour de notre page Facebook, du site web ou de l’un des membres (locataire ou propriétaire de l’appart, maison ou encore même hangar ) qui propose de nous accueillir. Ils ne se connaissent pas forcement à la base. Le jour du concert, c’est une rencontre ou la mixité sociale, de genre, d’âge autour d’une seule et même chose : la musique. C’est peut être émotionnellement la meilleure chose que j’ai ressenti ces dernières années. Les rencontres lors de ces concerts sont devenues pour la plupart des proches avec lesquels j’échange toujours par mail. »

BravItunes2

Crédit photo : Marie-Pierre Durand

Un projet pour 2017, les 500 ans du Havre ?

« J’aimerai énormément. Je suis très chauvin de ma ville lorsque je me retrouve à jouer à l’autre bout de l’hexagone. Sauf quand on parle de foot ! Finalement plus jeune je devais être visionnaire en ne misant pas sur le ballon… J’aimerai, du moins je pense, que je dois témoigner artistiquement de mon amour à cette ville lors de cet événement. Alors pourquoi pas un concert appartement dans le bureau du maire ?! Et puis « Le Havre », ça sonne bien comme titre de morceau, non ? »

As-tu un message plus personnel à faire passer, un projet à promouvoir ?

« Je dirais que le message à faire passer est peut être d’inviter les gens à découvrir notre musique. Il y a parfois une barrière intellectuelle de penser que tout le rap est identique, c’est pourquoi j’aimerai vous inviter et pourquoi pas vous prouver le contraire. »

Te vois-tu toujours au Havre dans 10 ans ?

« …maire du Havre ! Non, je n’ai pas d’ambition politique, et puis ça se voit trop quand je mens ! Disons que pour le moment j’ai plutôt des ambitions à mon échelle tournées vers la jeunesse. Donner du temps aux gens qui se lancent dans leurs projets musicaux. Pourquoi pas les accompagner, c’est ce qui nous a parfois manqué à nos débuts. »

Merci d’avoir pris de ton temps pour répondre à nos questions. A bientôt lors d’un concert dans un appart au Havre ?!

« Prochaine date le 27 Février au Havre au Tetris pour la première partie du Mac Tyer. Sinon pousse la table basse et j’arrive ! »


Error 404 sort ce vendredi. Si vous ne connaissez pas Brav, vous pouvez aller le voir au Tetris samedi soir (ici) avant de vous ruer chez votre disquaire. Nous on espère simplement que certains d’entre vous s’offriront l’expérience d’un concert privé avec Brav dans leur salon, sans oublier d’inviter les Havraisemblables évidemment…

La page Facebook de Brav

La page de Brav sur le site Din Records

CoverERROR404Brav

Et vous, vous en pensez quoi ?